Solutions

Une rente en cas de décès garantie à vie pour votre enfant

La tranquillité financière de votre proche sera assurée par cette rente que nous commencerons à lui verser à votre décès ou en cas d'invalidité lourde.

Vous définissez le montant de cette rente à la souscription. Nous verserons le montant que vous avez défini à la souscription quelle que soit la date de votre sinistre. Ce type de contrat s'appelle une rente survie. 

Vous assurez ainsi à votre enfant un revenu complémentaire dont le montant ne vient pas réduire l'allocation adulte handicapé (AAH) ou l'aide personnalisée au logement (APL).

Comment ça marche ?

Vous payez chaque mois une cotisation prévue à la souscription. Elle est définie par le montant de la rente que nous nous engageons à régler à votre proche en situation de handicap à votre décès ou en cas d’invalidité lourde (dite Perte Totale et Irréversible d’Autonomie).

Le montant de la rente ne dépend pas de la date à laquelle le sinistre se déclare, mais du montant de la cotisation

La rente survie bénéficie d’un cadre fiscal spécifique*, tant au niveau :

  • de la prise en compte des primes dans le calcul de vos revenus,
  • que de la prise en compte de la rente pour le calcul des revenus du bénéficiaire

*Plus de détails sur le cadre fiscal dans la partie "Toutes les réponses à vos questions".

Le petit  de notre offre ?

Contrairement à la plupart des contrats, la couverture en cas d’invalidité ne cesse pas à l’âge de la retraite. Nous estimons qu’une invalidité aussi lourde vous empêche de prendre soin physiquement et financièrement de votre proche, quel que soit votre âge et n'avons donc pas limité l'âge auquel vous pourriez déclarer ce sinistre.

 

Un conseiller dédié à votre écoute

Pour vous aider au quotidien et répondre à toutes vos problématiques, nous avons pris le temps de choisir ce qu’il y a de mieux. Notre partenaire, XXX, vous accompagne avec une équipe à taille humaine de conseillers dédiés, spécialistes de tous les sujets liés au handicap.

Sur rendez-vous téléphonique, pour que le même conseiller puisse suivre votre dossier, il peut répondre à tout : Comment remplir le dossier MDPH ? Comment interpréter une réponse ? Quelle allocation pour palier à cette facture ? Quelles sont les colonies de vacances adaptées ? ...

Un problème avec un organisme ? Il appellera pour votre compte, avec votre accord, l'organisme responsable : MDPH, CAF...

Il vous aidera à trouver les prestataires dont vous avez besoin, soit au quotidien, soit exceptionnellement : transport conventionné, praticien spécialisé dans le suivi des personnes présentant le même type de handicap que celui de votre proche, baby-sitters…

Il peut aussi vous indiquer quelles sont les mesures juridiques existantes pour protéger votre proche après votre disparition et vous orienter vers un notaire pour mettre en place la solution qui vous convient.

A la suite de votre échange, vous recevrez un récapitulatif écrit de tout ce qui a été dit sous XXX jours ouvrés, et les résultats des recherches que le conseiller aura faites pour vous.

A votre disparition ce même conseiller répondra au nouvel aidant que vous avez choisi pour votre proche. Il connaît votre dossier et sera donc d’autant plus efficace à le guider dans ses démarches ou à lui conseiller des prestataires adaptés.

Ainsi vous vous assurez de simplifier votre vie, la vie de votre enfant et celle de son futur aidant.