Simulateur

Obtenez une estimation tarifaire en complétant les informations demandés.

Aucune des données que vous entrez n'est enregistrée et aucun engagement ne sera pris chez Oradéa.

4 formules au choix

Les petits plus inclus

Si vos finances sont trop justes pour continuer à verser la prime, sur simple demande sur votre espace client, nous pouvons arrêter les prélèvements et geler le contrat, cela s’appelle une mise en réduction.
Nous allons calculer le montant de la rente qui pourrait être versée en fonction des cotisations que vous avez déjà réglées. Ce sera le nouveau montant de rente qui sera réglé à votre proche si vous venez à disparaître.
Si dans l’année qui suit l’arrêt du paiement des cotisations, vous pouvez de nouveau reprendre le paiement, et régler les cotisations non versées, le contrat reprendra comme avant, avec le montant de rente prévu initialement.

Au-delà d’un an, il ne sera plus possible de toucher au contrat, vous devrez en souscrire un nouveau si vous avez de nouveau la possibilité de régler les primes.
En tout état de cause, en cas de sinistre, nous verserons le montant de rente réduit.

Quand vous avez souscrit, votre enfant était petit, au début de sa prise en charge, et son handicap faisait envisager une très faible autonomie à l’âge adulte. Et puis finalement, les prises en charge et l’âge aidant, votre enfant est autonome, du moins suffisamment pour que votre contrat ne serve plus à rien.

Dans ce cas, vous pouvez racheter le contrat : nous mettons fin au contrat et vous remboursons les primes versées, minorées des frais de gestion que nous avons dû engager.

Prime unique  En lieu et place d’une cotisation mensuelle, si vous avez un gros capital que vous auriez souhaité placer, vous pouvez demander à verser ce capital en une seule fois. Nous vous indiquerons, en fonction de son montant, de votre âge et de l’âge de votre proche bénéficiaire, le montant de la rente que nous pourront garantir. Cette option doit se prendre en début de contrat et ne peut pas se cumuler avec des versements périodiques.

Contrairement à la plupart des contrats, la couverture en cas d’invalidité ne cesse pas à l’âge de la retraite.

Nous estimons qu’une invalidité aussi lourde vous empêche de prendre soin physiquement et financièrement de votre proche, quel que soit votre âge. Nous n'avons donc pas limité l'âge auquel vous pourriez déclarer ce sinistre.

Les options à la carte

Si vous souscrivez à cette option, si votre enfant disparaît avant vous, nous vous remboursons les primes versées, minorées des frais de gestion que nous avons dû engager.

On le sait, l’inflation fait que le montant de rente que vous choisissez aujourd’hui n’aura plus du tout la même valeur quand nous la verserons à votre proche, dans 10 ans, 30 ans… nous vous conseillons fortement de souscrire à cette option.

Mais elle a son défaut : tous les ans, la future rente est recalculée en fonction de l’inflation, et donc, tous les ans la prime correspondante est recalculée. Or nous savons que parfois, on ne peut pas se permettre une augmentation dans le budget. Alors quand vos finances sont un peu justes, vous pouvez suspendre cette option, et la reprendre quand ça va mieux.

S’il n’y a pas d’indexation, la prime n’augmente pas d’une année sur l’autre.